Friday, 3 October 2014

La tombe à Tholos de Tzannata

Une preuve supplémentaire de présence de la civilisation mycénienne en Céphalonie
a été découverte à Tzanata près de Poros.










Il s’agit du plus grand tombeau en forme de  tholos connu dans les îles Ioniennes et il est unique en son genre. Il a été mis au jour au cours de fouilles qui ont été menées de 1992 à 1994, par le Directeur général honoraire des antiquités du ministère grec de la Culture, M. Lazaros Kolonas.
Cette tombe est considérée comme une tombe royale avec la présence de bijoux en or, de sceaux royaux et de pierres précieuses trouvées dans la tombe. Ces objets peuvent être vus au musée archéologique d'Argostoli. Certains ont même prétendu qu’il s’agissait de la sépulture d'Ulysse.
Le tombeau a été construit sur une pente d’un sol rocheux, à l’emplacement d’une autre tombe plus petite qui s'était effondré pour une raison inconnue autour de 1.350 avant JC. Un calcaire poreux a été plus utilisé dans la construction de la  coupole.

L'accès à la tombe se fait par un petit « dromos » (route) qui conduit à la « stomion » (entrée), puis à la chambre funéraire. Le « stomion » est long et couvert (3,35 m de long, 0,90 m à 1,0 m de large et 1,90 m de haut). La chambre est circulaire, avec un diamètre de 6,80 m et une hauteur conservée allant  jusqu'à 3,95 m. Il était couverte au moyen rangées successives de pierres, parfaitement assemblées, de sorte que chaque rangée fait légèrement saillie par à celle du dessous, créant ainsi un dôme. Le sommet de la coupole s'est effondré dans les siècles de domination vénitienne (entre 1500 et 1797), alors que le tombeau était utilisé comme logement. L’ensemble du dôme était bloqué par une seule pierre au sommet (clef de voute) assurant la cohésion et la stabilité de l'ensemble du dôme. Ce système de construction est appelé "encorbellement".



Les sépultures étaient placées dans des fosses construites en pierre et dans des grandes jarres. La tombe centrale était occupée par les restes du roi pour lequel la tombe a été érigée.

Le tombeau a été pillé durant l'antiquité, mais en se basant sur les restes de nourritures trouvées on peut estimer qu’elle a été utilisée entre le 14ème et le milieu du 11ème siècle avant JC.


Les deux étrilles en fer (lames servant à nettoyer), qui ont été déposés dans la tombe peuvent se rapporter à des pratiques de culte des ancêtres ou des héros.
Une structure rectangulaire construite avec un sol en galets a été découvert à ​​ peu de distance de la tombe. Apparemment, elle aurait été utilisée comme ossuaire, car il contenait les restes de 72 personnes.
Le musée archéologique d’Argostoli regroupe à la fois les découvertes faites dans la tombe et dans l’ossuaire. Il s'agit notamment de poteries, des figurines en argile, d’objets décoratifs, les plus importants étant des colliers en or, des perles, une petite hache double en or, des cornes de taureau recouvertes d'or et d'un vase rituel (de rhyton) et de petites pierres gravés avec des motifs uniques.









 






2 comments:

  1. I have visited the place and the tomb many times. It isn't clear that this is Homer's Ithaki or Odysseus' city/tomb. No matter what it actually is, it is a very important archeological setting and an area which needs to be upgraded and presented nationally (many in Greece do not know its existence) and internationally.

    My central question has always been: since many bones from a number of persons buried there have been recovered, has DNA analysis of them been carried out? Only such analysis will answer some key questions regarding the occupants of this magnificent Mycenaean tomb and settlement.

    ReplyDelete
  2. I have been there, and it is fascinating and important. Of course, no reason to connect to Homer or Odysseus, just as there is no reason to do so for Mycenaean finds on Thiaki.

    ReplyDelete